Turbo en écailles de fenouil et orange

Et si l’on préparait un turbo pour changer ? En fait, nous sommes de grands consommateurs de poissons. Heureusement que nous vivons en bordure de la Méditerranée, qui nous offre bon nombre de variétés diverses et variées.

Le poisson plusieurs fois par semaines sur notre table

Est-ce que mes racines Méditerranéennes y seraient pour quelque chose ? Peut-Être bien ! Mais également la proximité d’approvisionnement. En effet, c’est sur le petit port de Carro, que nous allons chercher notre poisson. Il est d’une extrême fraîcheur, tout droit sorti des filets des pêcheurs. La Côte Bleue est une mer fermée mais très poissonneuse. Tout au long de l’année, elle nous offre des variétés des plus fines mais pas seulement. J’adore aussi les poissons simples, comme les Maquereaux, les Merlans ou les minuscules jols dégustés en « friture ». Mais en ce moment ce sont les Turbos, Rougets, Sars, Calamars ….. qui sont sur les étals.

Lotte aux épices et citron, sur sablé de parmesan, en rôti avec du jambon cru  mais aussi dorade à la Provençale, ou simplement rôtie au four, loup (ou bar) maquereaux et bien d’autre encore ….

Turbo en écailles fenouil et orange, parce que c’est un mariage divin ….

Pour cette recette, c’est le chef Armand Arnal qui m’a inspiré. En effet, il a partagé dernièrement une vidéo sur son compte INSTAGRAM, d’un poisson cuit de cette façon. J’ai adoré, trouvé cette présentation tellement originale que je vous la propose aujourd’hui  !!!!

…..et que c’est la saison du fenouil !

Pour bien le choisir, il suffit de bien l’observer avant de le glisser dans votre panier.Personnellement je le choisi avec un plumet bien vert, vigoureux et en parfait état. Quant au bulbe, il doit être gonflé, ferme, lourd et surtout d’un blanc éclatant sans taches ou meurtrissures. Il doit diffuser un agréable parfum d’anis.

Pour le conserver, il faut le placer dans le bac à légumes du réfrigérateur. Pour éviter qu’il ne s’abîme, pensez à couper ses tiges et son plumet. Ils pourront parfumer un bouillon, une salade ou des crudités….

Pour le préparer rapidement, coupez le talon, enlevez les premières feuilles si elles sont abîmées, coupez les tiges vertes avant de le laver. Ouvrez le en deux, tailler des lanières, en gros quartiers ou en petits dès. S’il est coupé fin, la cuisson à la poêle ne prendra que quelques minutes. Vous pouvez le cuire coupez en deux à la vapeur, puis le faire braiser dans un peu de beurre à la poêle. C’est simplement divin ! Jeune, il se consomme aussi cru en fines lamelles, arrosé d’un jus de citron et d’un filet d’huile d’olive.

Sur notre côté Méditerranéenne, il pousse à l’état sauvage et se ressème abondamment. Il est très difficile d’en extraire les racines. Dans la tradition Marseillaise, il est dit que, le 29 Septembre, il faut le ramasser avant qu’il ne sèche et que l’on pourra ensuite le conserver toute l’année, sans qu’il perde sont parfum.

Et sur un plan nutritionnel ?

Le fenouil favorise la satiété, grâce à ses fibres abondantes qui gonflent l’estomac. Il est également riche en fer et en vitamine C qui facilite l’absorption du fer dans l’intestin. Mais également, il prévient les maladies cardio-vasculaires, en raison des flavonoïdes qu’il renferme dans ses feuilles et ses tiges. Ces antioxydants protègent les cellules du corps des radicaux libres.

Chez les personnes sensibles à certains sucres, il peut occasionner des ballonnements, à cause des oligosaccharides qu’il contient et qui fermentent dans l’intestin. Mais cuit, en comptée ou mélangé à d’autres légumes, il sera plus digeste.

N’importe quel poisson fera l’affaire pour cette recette originale

5 de 1 vote
Turbo en écailles de fenouil et orange
Temps de préparation
10 min
Temps de cuisson
22 min
Temps total
32 min
 

Une idée originale de présentation pour un poisson cuit au four.

Type de plat: Plat principal
Cuisine: Méditerranéenne
Portions: 2 personnes
Ingrédients
  • 1 beau poisson pour deux personnes Turbo, Dorade, Loup ....
  • 1 bulbe de fenouil de petite taille
  • 1 orange de petite taille
  • Quelques tiges de fenouil sauvages
  • 1 trait de vin blanc
  • huile d'olive
  • Sel et Poivre
Préparation
  1. Demandez à votre poissonnier de vous vider et d'écailler votre poisson. Rincer le sous l'eau claire, essuyer le. 

    Dans un plat allant au four, mettre un lit de fenouil sauvage. Par dessus placer votre poisson que vous aurez salé et poivré à l'intérieur.

    Préchauffer votre four TH 180°.

  2. Emincer à la mandoline 1,5, le bulbe de fenouil. Couper en fines tranches l'orange, retailler encore en deux pour obtenir des demi cercles. Les placer en intercalant un rang de fenouil et un rang d'orange. Renouveler sur toute la surface du poisson.

  3. Arroser d'un bon filet d'huile d'olive, et d'un trait de vin blanc. Enfourner et cuire en fonction du poids du poisson choisi. Ici il aura fallut 22 minutes, pour un Turbo pour deux personnes.

    Servir accompagné d'un riz, ou d'une salade Mesclun.

Partenaires : Sthalcéramics , Beija Flor et Bastide du Laval

Pour toutes personnes intéressées par la céramique STHAL, je précise que je suis l’agent exclusif pour la France, Merci d’utiliser le formulaire de contact. Je reviendrais vers vous rapidement.

 

 

2 Comments

  • C’est super d’avoir du poisson frais directement pêché de ce port. Ma poissonnerie qui est en région parisienne n’est pas mal mais celà n’a rien à voir avec du poisson qui vient d’être Pêcher. Ce poisson est excellent au niveau de son goût et ta recette est bien alléchante.
    Bisous et bon dimanche, Doria

    • Je sais bien ma chère Doria, et nous en profitons !!!!!
      Il bouge encore sur les étals des pêcheurs. C’est un grand privilège.
      Très belle semaine Doria, des bisous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *