Cueillettes sauvages,  Cuisine,  salades

Salade sauvage, herbes et fleurs comestibles

salade sauvage, herbes et fleurs comestibles

La salade sauvage suscite un intérêt grandissant. Dans le cadre du retour aux valeurs gustatives traditionnelles, il est intéressant de constater à quel point, la cueillette de la salade sauvage est de nouveau pratiquée. En effet, il n’est pas rare d’apercevoir le long des chemins et des cultures, plusieurs générations de la même famille. L’image de la “Mamette” courbée à la recherche de pissenlits aura survécu !

De haut en bas et de gauche à droite : Alliaire, Roquette sauvage, Pissenlit, Salsifis sauvage, Doucette, Poireaux des vignes

salade sauvage des champs

De haut en bas et de gauche à droite : Galinette Barbabouc, Cresonnette, Silène Hirsute, Pimprenelle.

Retour de cueillettes sauvages en Luberon

Variétés de salade sauvage communes :

Aujourd’hui, les fins gourmets parcourent les talus pour débusquer la salade sauvage, reine de leur choix. Dans ma région Provence Luberon, voici la liste d’herbes pour préparer une bonne salade sauvage, que vous pourrez rencontrer :

  • Céleri sauvage qui pousse le long de l’eau
  • Salsifis, qui pousse dans les près
  • La Berle, dont on fait de délicieuse omelette dans le Vaucluse
  • Pourpier, qui pousse dans beaucoup de jardins
  • Laiteron, qui pousse dans les chaumes
  • Cauleton qui pousse dans les blés
  • Chicorée, qui pousse un peu partout
  • Cousteline, dont les lapins raffolent
  • Cresson, qui purifie le sang
  • Silène, dont les fleurs servent de sifflets
  • Bleuet, avec ces jolies fleurs bleues
  • Doucette, que l’on nomme aussi pain-froment
  • Oseille, qui se cueille dans les lieux humides
  • Scorsonère que l’on trouve dans les lieux secs
  • Fenouil, qui pousse partout et dont on parfume les poissons
  • Laitue sauvage, qui est le long des chemins
  • Bardane, dont on fait des tisanes
  • Mourre de Porc, autrement dit Pissenlit
  • Pimprenelle, qui pousse de partout
  • Raiponce, dont on mange la racine
  • Roquette sauvage, aux fleurs jaunes pousse de partout
  • Roquette (Fausse), aux fleurs blanches pousse de partout
  • Salade à la bûche qui dit-on, ennuie les moissonneurs.
  • Nombril de Vénus, qui pousse dans les interstices des murs et à l’ombre
  • Stellaire, appelle aussi Mouron des oiseaux, fine et délicate.

Mais il y a bien d’autres herbes qui démangent, comme l’Hysope, la Piloselle, le Coquelicot. Ne dit-on pas que “Chacun selon son goût tri sa salade” ?

Salade sauvage, herbes et fleurs comestibles - Magali ANCENAY

Conseil d’assaisonnement des salades :

Les goûts et les couleurs varieront d’une région à l’autre. Mais en Provence, l’ail est de toutes les sauces, y compris dans la vinaigrette :

  • Mettre dans un saladier, 1 ou 2 gousses d’ail que l’on râpe avec les dents d’une fourchette (l’ail libère mieux sa saveur).
  • Faire dissoudre le sel dans le vinaigre avant d’ajouter l’huile (d’olive de préférence, une verte fruitée sera parfaite avec son goût herbacé).
  • Ne pas hésiter à “fatiguer” longtemps la salle sauvage, afin que l’assaisonnement imprègne bien les feuilles.
  • Une salade coriace, gagne “à cuire” quelques minutes dans le saladier.
  • Pour une décoration printanière ou estivale, n’hésitez pas à apporter une touche florale. En effet, de nombreuses fleurs des champs sont comestibles.
salade sauvage, herbes et fleurs comestibles - magali ANCENAY

Parmi elles, Achillée Millefeuille, bourrache, bleuets, coquelicots, églantier, mélilots blanc, onagre, pensée sauvage, pâquerette, pissenlit, prunelle, reine des près, soucis, sureau, trèfle, valériane, violette …

Personnellement, j’aime bien apporter une petite touche originale, grâce à ces nouvelles saveurs. Par exemple, pour magnifier un simple fromage de chèvre frais comme ici. Je publierais rapidement un autre article sur ces salades dites sauvages, pour vous donner de plus amples conseils.

Mais vous trouverez bien d’autres recettes dans mon dernier livre à “Cueillettes”. En attendant, n’hésitez pas à me suivre ici ou sur mon compte Instagram pour voir toutes mes dernières recettes en temps réel. C’est aussi une occasion d’échanger si vous avez des questions, alors à très vite !

2 Comments

  • Fessler Patricia

    Hello, je me régale autant avec les yeux, de découvrir vos magnifiques photos, qu’avec les papilles, de tester vos goûteuses recettes ☀️

    Je souhaite utiliser plus de plantes sauvages, vivant à la campagne, j’en ai à profusion autour de moi, mais, hormis les plus courantes, je crains de cueillir des toxiques
    Auriez-vous un livre pratique à emporter en balade, détaillant bien, avec photos, ces plantes sauvages ?
    Merci d’avance pour votre réponse, cordiales salutations ☀️

    • Magali

      Bonjour Patricia,
      Bienvenue chez moi !
      Je suis ravie d’apprendre que vous appréciez ce blog et les recettes qui vous sont proposées.
      Il y a d’ailleurs une catégorie « cueillettes sauvages », où je partage de nouvelles recettes.
      Mais vous trouverez dans la boutique ( https://www.quatresaisonsaujardin.com/boutique/ ) les deux derniers livres, dont « cueillettes), qui remporte un franc succès.
      Je vous l’adresserai dédicacé 🙂
      Vous y trouverez à l’intérieur un petit livret, à emporter en cueillettes, afin de vous aider à identifier ces petites sauvageonnes. Sachez, qu’avec mon éditeur nous avons sélectionné des plantes courantes en évitant celles qui pourraient porter à confusion, pour la sécurité de nos lecteurs.
      N’hésitez pas à échanger avec moi sur mon blog, ou tous les jours sur ma page Instagram. Je réponds à toute ma communauté.
      Je vous souhaite une très belle journée, au plaisir de vous lire,
      Magali

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *