Cuisine,  Entrées,  Poisson,  Recettes minceur

Huitre condiment pistou ou échalote ciboulette

Huitre au pistou - Magali ANCENAY

L’huitre chez moi c’est toute l’année ! Pourquoi ? Parce que c’est un trésor de bienfaits. Mais revenons sur les fondamentaux.

Personnellement et depuis que j’ai découvert l’huitre Gillardeau, je ne déguste que celle-là. Certes, elles ont un coût, mais avec mon mode de vie Fléxitarien, je privilégie le bon à la quantité. Avec le mieux vivre, mieux consommer et mieux manger, j’ai opté pour ce mode de consommation depuis quelques années déjà. Il s’agit de manger en quantité raisonnée et privilégier autant le plaisir que la qualité, mais aussi l’équilibre et la variété, le local et la durabilité. Le flexitarien, cet omnivore du 21e siècle, est un consommateur éclairé, qui mange de tout : des aliments d’origine animale aussi bien que végétale. Libre de choisir son alimentation, il mange en pleine conscience.

J’ai en fait découvert avec ces nouvelles tendance Food, que ma philosophie de consommatrice entrait parfaitement dans ce cadre et depuis, je le revendique haut et fort ! D’ailleurs

Etang de Thau- Magali ANCENAY Agency

Quand les déguster ?

Il est de coutume de les déguster pendant les mois en “r” -de septembre à avril. Le reste de l’année, elles sont dites “laiteuses” (ou grasses), car elles produisent de la laitance: une semence blanchâtre et crémeuse qui fait grimacer bon nombre d’amateurs. C’est donc pour cette raison, qu’ils préfèrent les déguster en saison, pile au moment des fêtes ! 

Afin de ne pas avoir l’inconvénient de ces fameuses laitance; je me suis tournée vers la Gilardeau. En effet, ce n’est pas une huitre naturelle mais une triploïde. Il faut savoir que ce type d’huître grossit 40% plus vite qu’une huître naturelle.

Huitre au pistou - Magali ANCENAY
Huitre Gillardeau frappée de son sigle, pour mieux la reconnaitre

C’est quoi l’huitre triploïde?


Ou “huître des 4 saisons”. C’est une variété d’huîtres qui a subi une manipulation chromosomique (mais pas une modification, comme les OGM) : elle possède 3 paires de chromosomes au lieu de 2. Elle a été obtenue en laboratoire par l’Ifremer afin de répondre aux demandes estivales. Stérile, l’huître triploïde ne produit plus de laitance et comme elle ne s’épuise pas à se reproduire, elle grossit et est commercialisée plus rapidement (2 ans, au lieu de 3 en moyenne). L’avantage de pouvoir déguster ces huîtres sans laitance toute l’année. 

Huitre au pistou - Magali ANCENAY

Que m’apporte l’huitre ? 


L’huître est un aliment-santé hors pair, contenant un taux record de nutriments : protéines, sels minéraux (iode, zinc, sélénium, manganèse, 2 fois plus de fer que la viande), etc. Et tout cela pour un minimum de calories : 2 à 3 % de matière grasse ! Les huîtres se conservent au frigo une semaine après achat, bien serrées et coque en bas. Elles s’ouvrent au dernier moment (une heure avant la consommation), avec un bon couteau et une main protégée

Il vaut mieux la manger…?


Dans son plus simple appareil, c’est ce que vous diront les adeptes. Bien fraîche mais pas glacée. Pour les néophytes, quelques artifices (filet de citron, vinaigre à l’échalote ou simple tour de moulin à poivre) permettent d’habituer le palais à cette saveur maritime, qui se prête aussi à de nombreuses recettes, crues ou cuites (ici aussi).

Huitres au pistou - Magali ANCENAY

Condiments aromatiques :

Mais pour cette dégustation, j’ai voulu essayer de les magnifier avec un condiment bien de chez nous, le Pesto. Un mélange de basilic, d’ail et d’huile d’olive. D’un côté, le fameux vinaigre parfumé à l’échalote et fleur de ciboulette et de l’autre, le jus de citron … tout simplement.

Et bien celles qui connurent le plus de succès ce sont les huitres accompagnées d’une pointe de Pesto ! Surprenant n’est-ce pas ? … Alors n’hésitez pas, les huitres, mangez-en toute l’année , c’est un trésor de bienfaits !

Huitres au pistou - Magali ANCENAY
Huitre au pistou - Magali ANCENAY

2 Comments

  • Hélene

    j’adore votre site… mais je m’étonne de votre engoument pour ces huitres qui restent génétiquement modifiées! le services marketing de cette marque est trés forte… mais ce que vous ne savait peut etre pas, c’est que les ostréiculteurs, avec ces huitres steriles, ne peuvent plus produire leur souche eux même. Ils sont obligés de passer en Exclusivité par le fournisseur désigné par IFRMER… tout ça pour manger des huiles boostées non laiteuses toute l’année? Alors : des fraises et des asperges fraiche à Noël etc etc … NON, il faut rester resonnable, même en 2020!
    On se pleint des viandes et pire encore, des poulets matures en 32 jours ( oui, quelques saloperies qui ressemble à des graines et hop), des poissons d’elevages adulte en 2 ans au lieu de 6 et maintenant les huitres…, ALORS QUE, entre autre l’huitre de Camargue est un produit magnifique avec un gout différent des autres que l’on trouve à Carro ou à Port Saint Louis du Rhone.
    Les huitres sont graces? faites-les chaudes: Les décoquiller et faites les macerer 1 h dans du vin blanc, avec un peu de 4 épices. Préparer un beurre ail et persil. Remettre dans la coquille les huitres, un peu de beure préparé, un peu de gruyère, un peu de chapelure et 3 minutes au four trés chaud pour gratiné…
    Salutations, une ancienne chercheuse IFREMER

    • Magali

      Bonjour Hélène,
      Lorsque je parle des Gillardeaux, ce n’est que le gustatif que je mets en avant avec ce produit. Je reconnais que je n’aime pas les huîtres laiteuses, peut-être est-ce pour cela que je les apprécie également ?
      Mais je connais très bien les huîtres de Camargue vendues par Caroline sur le marché de Carro, où je vais chercher mon poisson.
      Merci pour toutes ces précieuses informations et aussi pour votre recette personnelle.
      Au plaisir de vous lire,
      Magali

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *