Soupe végan au citron

Une soupe végan au citron pour un dîner léger et complet, çà vous dit ? Les températures jouent au YoYo et un coup de froid est vite arrivé. Alors on se réchauffe avec cette soupe végan, un délice.

On remplace les protéines animales par des protéines végétales.

Pâtes, légumes, haricots pour les protéines végétales, tout y est ! Saviez vous que les haricots rouges ont bien plus de protéines que la viande rouge ? Non ? et bien moi non plus, je ne le savais pas. Jusqu’à ce que je participe au livre « La Méthode Frédérique Chataigner ».

Les légumineuses sont de merveilleux substitut aux protéines animales.

Il faut dire que ces dernières années, je me suis penchée un peu plus sur la question en collaborant aux ouvrages pour lesquels mon éditeur m’avait demandé de réaliser les photographies. Tous, avaient été réalisés avec des professionnels de la santé et l’alimentation. (psychothérapeute et hypnothérapeute du comportement alimentaire* une chercheuse en Toxicologie nutritionnelle et Physiologie du goût à l’INRA et une ingénieure en Alimentation & Santé* et une Spécialiste en yoga Ashtanga, en méditation et en hypnose*.)

Je reviendrais plus en détails sur les légumineuses, substitut végétal des protéines animales, sur un prochain article, car il y a tant à dire.

Recette de la soupe végan au citron

Soupe végan au citron rôti
Temps de préparation
10 min
Temps de cuisson
25 min
Temps total
35 min
 

Voici une soupe complète, avec tout ce qu’il faut pour un repas équilibré.

Type de plat: Plat principal
Cuisine: Healthy
Portions: 6 personnes
Ingrédients
  • 1 oignon jaune coupé en dés
  • 6 gousses d’ail émincées
  • 3 branches de céleri, coupées en dés
  • 2 carottes coupées en dés
  • 1 botte de choux Kale finement tranchés
  • 2 citrons coupés en deux
  • 1 boite de haricots rouges, rincés et égouttés
  • 1 1/2 tasse de pâtes « orecchiette »
  • 6 tasses de bouillon de légumes
  • 1/2 c à café de flocons de piment d’espelette en option
  • 2 brins de thym frais
  • 2 feuilles de laurier
  • sel
Pour la garniture :
  • persil haché grossièrement
  • poivre noir
Préparation
  1. Préchauffer le four à griller. Placez les quatre moitiés de citron face cachée sur la plaque à pâtisserie. Rôtir pendant 20-25 minutes ou jusqu’à ce que le fond soit doré sur les bords. Mettez de côté pour refroidir.

  2. Pendant ce temps, faites chauffer une grande casserole.

     Une fois chaude, ajoutez de l’huile, l’oignon et faire sauter pendant 4 minutes. Ajoutez ensuite l’ail, le céleri et les carottes et faites sauter pendant 6 minutes supplémentaires. Ajouter la quantité de sel souhaitée et les flocons de piment d’Espelette au mélange de légumes. Mouillez avec le bouillon de légumes, ajoutez les brins de thym et les feuilles de laurier. Couvrir avec un couvercle et porter à ébullition.

  3. Une fois que le bouillon est en ébullition, ajoutez les pâtes à l’orecchiette dans la cocotte. Cuire pendant 8 minutes à découvert, puis ajouter les haricots rouges. Cuire encore 4-5 minutes ou jusqu’à ce que les orecchiettes soient el dente. (Vérifiez le temps de cuisson sur votre paquet de pâtes)

  4. Retirez la tige de thym et les feuilles de laurier de la soupe, jetez-les. Incorporer le chou frisé découpé. Dès que le chou frisé est légèrement fané, retirer du feu. (Quelques secondes suffisent).

  5. Pressez autant de moitiés de citron que vous avez besoin jusqu’à obtenir 1/4 de tasse de jus (enlevez les graines, le cas échéant). Incorporer le jus dans la soupe. Goûtez et ajustez les assaisonnements (par exemple plus de sel ou de jus de citron, si vous le souhaitez). Pour le service dans l’assiette, garnir de poivre noir, de persil et de citron en plus.

Conseils :

  • Attention, au sel, surtout si vous utilisez un bouillon de légumes déshydraté.
  • Pour les flocons de piment d’Espelette, j’avais semé au potager des piments que j’avais mis à sécher. Il est plus difficile d’en trouver en flocons, sauf pour ceux qui vivent dans le Sud-Ouest de la France.
  • Les Orecchiettes peuvent être remplacées par d’autres pâtes au choix. Mais leur forme arrondies sont idéales pour cette soupe.
  • Pour ceux qui ont du mal avec les haricots rouges, vous trouverez également les protéines nécessaires, dans les pois-chiches.

2 Comments

  • Bonjour,
    pourquoi « vegan » ? Les vegans sont des extrémistes prédateurs de nos animaux domestiques ; sans consommation ou usage, plus d’élevage donc disparition des abeilles, chevaux de trait et de monte, chiens de traineaux et d’avalanche … adieu veaux, vaches, cochons, couvées, lapins et agneaux dans nos près et cours de ferme.
    Et maintenant ils s’attaquent physiquement aux bouchers !
    Utilisez de préférence le terme « végétarien » ou simplement « végétal ».
    Merci

    • Bonjour Antivegan,
      Sur le coup votre commentaire m’a fait sortir de mes gonds avec vos propos, puis j’ai voulu que tous mes les lecteurs puissent lire vos lignes injurieuses à propos du titre de cette recette.
      Je pense que vous êtes autant plus extrême que ces « vegans ». Vous n’avez pas pris le temps de parcourir mon blog, pour vous rendre compte que chez moi on mange de tout, du poisson comme de la viande, mais aussi des protéines végétales puisqu’il en faut pour tout le monde.
      Alors, non, Je ne vais pas changer l’intitulé de cette recette pour vous faire plaisir. Ce serait donné du crédit à votre commentaire, mal interprété sur ce sujet.
      Sur ce je vous souhaite une très belle journée, et n’espère plus vous lire sur mon blog. Ici on ne fait pas dans les extrêmes…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *