L’automne , une explosion de couleurs

 

Une douce lumière, une brise légère. Le jardin entre en scène pour un dernier acte avant l’hiver et nous offre un spectacle des plus colorés abandonnant le vert de l’été pour les couleurs chatoyantes de l’automne. C’est une saison que j’affectionne particulièrement, les végétaux semblent revivre avec des températures  plus clémentes car la chaleur de cet été et le manque d’eau commençaient à se faire ressentir.

Acer Palmatum

Sur un point de vue paysager, l’automne est une saison riche pour ces mises en scène empreintes de romantisme. Les inflorescences fanées de l’été, le doux bruissement des graminées, les couleurs chaudes des floraisons automnales … Certain hortensias prenant des couleurs tirant vers le beige voire le brun comme le paniculata « Lime Light » et « Phantom ».

 

  
« Lime Light » 

 

 

 

  
Phantom » prend de belles teintes couleurs caramel
Les Cornus et autres Cornouillers quand à eux nous offrent des couleurs presque incandescentes, des oranges, des rouges qui sont tout simplement explosifs. Je vous laisse admirer le spectacle qui s’offre à nous ces derniers jours, le Cornus « Vénus » introduit au jardin à l’automne 2008, commence à devenir intéressant avec des couleurs sensationnelles. Une profusion de boutons déjà en formation c’est la promesse d’une belle floraison pour l’année prochaine, avec des fleurs aux dimensions impressionnantes il ne passera pas inaperçu au jardin.

 

 

 

 
  Cornus Vénus, après les fleurs c’est le feuillage qui est magnifique.

 

  

 

Octobre, les cornouillers sanguins ont perdus leurs feuillages

 

    
Erable Crimson King,

 

même intensité de feuillage, que ce soit au printemps ou à l’automne

 

 

 

  
Lagestroméria
 
 
         
Lagestroméria ou Lilas des Indes,
détail du feuillage et du tronc
     
 
Betula jacquemontii


Détail de l’écorce


Détail d’une éccore chaud et après les premières pluies, la terre se prête à toutes les plantations : une bonne croissance racinaire avant les grands froids, une meilleure résistance à la sécheresse l’été suivant.

Alors, à vos bêche, prêt, planter !!!

.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *