La moussaka du chef Evi Evane

 L’aubergine éblouie l’été de sa belle couleur……aubergine. Pour la mettre à l’honneur, j’ai choisi une recette de Moussaka allégée, de la chef Dina Nikolaou. C’est dans son restaurant Parisien Evi Evane, qu’elle sert cette spécialité grecque à ces clients. Aussi, comme elle est adepte du partage et de la transmission, elle n’a pas hésité à offrir de recette de Moussaka, aux lecteurs du figaro. Je n’avais jusqu’à ce jour, jamais réalisé de Moussaka. Je pensais que c’était un plat trop riche, trop gras avec sa viande de bœuf ou d’agneau. Mais la chef l’a tout simplement remplacé par une viande blanche (le veau). La cuisson des aubergines s’est faite dans un premier temps sous le grill du four, et la béchamel a été allégée avec du yaourt grec. Ce qui lui donne également une texture plus crémeuse. De quoi, ne rien craindre sur le plan calorique, de ce plat traditionnel grec. 

L’AUBERGINES ET CES BIENFAITS 

Très riche en antioxydants 

Source de sélénium, de vitamines C et E, de manganèse, ainsi que d’anthocyanes. Il s’agit de pigments à l’origine de sa couleur violette. Elle est particulièrement bien pourvu d’antioxydants. En effet, son indice TAC est de 1748 ūmol, autrement dit très élevé. Cette richesse en fait une des aides efficaces pour tenir à distance cancers et autres affections cardiovasculaire. Mais, pour en bénéficier, mieux vaut ne pas éplucher la peau, car ces composés y sont majoritairement concentrés. 

Elle ne pèse rien sur la balance

Parce qu’elle totalise 21 kcal pour 100 g, soit l’équivalent de la salade verte, l’aubergine est l’alliée de tous ceux qui surveillent leur ligne. A condition de ne pas la jouer dans la friture, sous la crème ou le fromage. En outre, elle régule notre appétit grâce à sa densité en fibres (2,7mg/100g). Celles-ci gonflent dans l’estomac, leur volume peut augmenter de vingt à trente fois. Ce qui procure rapidement et durablement une sensation de satiété. Et ce n’est pas là leur seule vertu : elles jouent un rôle protecteur contre la constipation mais aussi contre le cancer colore tél et celui du sein. Vous avez les intestins sensibles ? Pas d’inquiétude, elles sont majoritairement solubles donc plutôt digestes. 

L’aubergine fait du bien au cœur :

Autre atout et non des moindres, sa richesse extraordinaire en potassium (235 mg/100g). Ce minéral s’oppose aux effets hypertenseurs du sel dans l’organisme et joue un rôle clé dans la régulation de la tension arterielle. Il évite ainsi le durcissement des artères coronaires responsables à terme, d’infarctus. L’aubergine doit aussi ses d’atouts cœur à sa teneur en pectine, une fibre présente dans sa chair : elle est gélifiée dans l’intestin, piégeant ainsi les particules de cholestérol alimentaire. Celles-ci sont ensuite évacuées par les voies naturelles.

Elle aide à réguler le taux de sucre sanguin :

Vous êtes diabétique ? Inscrivez la sans tarder à vos menus. Une étude américaine menée en 2013, révèle qu’elle a la capacité de limiter l’élévation du taux de sucre dans le sang. Comment ? En inhibant deux enzymes digestives. Leur rôle est de dégrader l’amidon et de le transformer en glucose. Enfin, sa générosité en fibres apporte aussi sa pierre à l’édifice pour lutter contre cette maladie chronique. Selon des travaux menés en 2014, par l’INSERM et le CNRS, elles ralentissent la vitesse de indigestion’ permettant ainsi de réduire l’index glycérique du repas.

L’aubergine réveille notre vitalité :

Son secret ? Elle est source de magnésium dont la carence est responsable de fatigue importante. Mais aussi d’une hypersensibilité au stress et d’une baisse de moral, des troubles du sommeil et des difficultés de concentration.Elle est riche vitamine B6, qui améliore l’absorption de ce minéral par l’organisme. S’y ajoute une bonne dose de vitamines B1, B2, B3, B5, ainsi que du phosphore, qui contribuent tous à lutter contre les « coups de mou ». 

Ainsi, avec de tels atouts, on n’hésite pas à la cuisiner en lasagnes, farcie, en base de sauce. En tarte ( je poste ma recette rapidement), en accompagnement façon Mansouria ou même en millefeuille pour faire le plein de bons nutriments ! 

Je vous donnerais bien d’autres recettes prochainement. L’occasion également de parler de l’aubergine au jardin potager, où la production ne fait que commencer. 

Une Moussaka allégée et terriblement parfumée

5 de 1 vote
Moussaka - Magali ANCENAY photographe culinaire
Moussaka du chef Evi Evane
Temps de préparation
1 h
Temps de cuisson
30 min
Temps total
1 h 30 min
 

Le plat signature du chef. Son établissement de spécialités grecques se situe sur Paris.

Type de plat: Plat principal
Cuisine: Méditerranéenne
Portions: 8 personnes
Ingrédients
Pour la garniture :
  • 1 kg d'aubergines longues
  • 500 g de viande de veau maigre hachée
  • 1 poivron rouge doux
  • 1 tomate rouge mûre
  • 400 g de tomates concassées en boite
  • 1/2 bouquet de persil
  • 8 cl de vin rouge
  • 1/2 c à café noix de muscade en poudre
  • 1/2 c à café cannelle en poudre
  • 1/2 c à café cumin en poudre
  • 10 cl d'huile d'olive
  • sel et poivre du moulin
Pour la crème :
  • 250 g de yaourt Grec
  • 4 c à soupe d'huile d'olive
  • 4 c à soupe de farine
  • 40 cl de lait
  • 50 g d'emmental, de gruyère ou de parmesan râpé
  • noix de muscade râpée
  • sel et poivre du moulin
Préparation
Préparation de la garniture :
  1. Coupez les aubergines dans la longueur en tranches de 1 cm d’épaisseur. Salez-les et laissez-les dégorger pendant 30 min dans une passoire. Pendant ce temps, émincez le poivron puis pelez et ciselez l’oignon. Coupez les tomates en petits dés en conservant le jus des petites tomates. Ciselez le persil.

Pré-cuisson des légumes :
  1. Préchauffez le four à 200°C (th. 7 env.). Rincez les aubergines soigneusement, séchez-les sur un torchon propre. Disposez les aubergines dans un plat huilé et enduisez-les d’huile d’olive des deux côtés. Passez-les sous le gril du four 10 min environ, jusqu’à ce qu’elles s’attendrissent.

Cuisson de la viande :
  1. Dans une poêle, faites chauffer 3 cuil. à soupe d’huile d’olive, faites revenir l’oignon, jusqu’à ce qu’il s’attendrisse, puis ajoutez la viande hachée et le poivron. Quand la viande a uniformément changé de couleur, mouillez avec le vin rouge et ajoutez les petites tomates avec leur jus. Mélangez et assaisonnez avec le sel, le poivre, la noix muscade, la cannelle et le cumin. Faites cuire à feu doux pendant 30 min puis ôtez du feu et ajoutez le persil.

Préparation de la crème :
  1. Faites chauffer l’huile d’olive dans une casserole à feu doux puis versez la farine en pluie. Remuez le mélange à l’aide d’un fouet et versez le lait. Continuez à fouetter jusqu’à ce que la sauce prenne, retirez du feu puis ajoutez le yaourt et le fromage. Assaisonnez de sel, poivre et muscade ; mélangez soigneusement.

Dressage :
  1. Dans chaque ramequin, disposez une couche de tranches d’aubergines en les laissant suffisamment dépasser du bord. Répartissez ensuite la viande hachée (en ayant pris soin de retirer le bâton de cannelle) puis versez la crème. Terminez par une couche d’aubergines, en veillant à bien fermer avec les tranches qui dépassent.

Cuisson finale :
  1. Enfournez pour 30 min, toujours à 200°C (th. 7 env.). Après la cuisson, renversez le contenu des ramequins dans des assiettes individuelles et servez la Moussaka.

Partenaires pour cette recette :

Céramiques STAHL
Fo

 

 

4 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *