Juin, Juillet, Août…..l’été au potager

15 06 2013 (1)

L’été tire à sa fin et avec lui vient le temps des bilans au potager. Comme les années précédentes, je vous livre un petit aperçu des photos qui ont immortalisé les récoltes plus qu’abondantes de cet été 2014. Dans le sud, les pluies n’ont pas été abondantes et les températures plus que clémentes. Trop de chaleur aurait eu un impact néfaste sur les productions. Chaque matin, à la fraîche, c’est un bonheur sans cesse renouvelé de farfouiller dans le potager, de garnir bras et paniers.

19 05 2013 (3)

Les haricots verts « Fortex »ont été semés en grand nombre, croyant que certains avorteraient où seraient dévorés par les escargots. Mais avec la chaleur du mois de Juin, les semis en poquets de cinq ou six graines ont tous germé. Inutile de préciser que deux mois plus tard, ce fût une sur-production totale, des gousses à ramasser tous les deux jours…..je ne s’avais plus qu’en faire. Bocaux, congélo et cadeaux. Et dire que je voulais effectuer des semis en godets pour être sûre de les réussir. Il aura simplement suffit d’attendre des températures plus chaudes, pour mettre toutes les chances de son côté.

09 07 14 (4).JPG PH Texte-2

POTAGERHaricots verts FORTEX, très productifs, sans fils

Les fèves d’Agualduce ont pris de l’avance grâce aux tunnels de culture installés dès l’arrivée de l’hiver, je vous en avais déjà parler dans un précédent billet. La grande préoccupation ce sont les pucerons noirs. Tous les ans, ils sont invariablement au rendez-vous. Alors pour éviter l’application d’insecticide, il suffit de pincer la tige terminale, en taillant entre le 5e et le 7e bouquet de fleurs, ce qui favorise également le grossissement des cosses. Voilà une méthode idéale pour limiter les traitements.

25 05 13 (23)

Ah mes belles fraises !! Un parfum intense, sucrées, juteuses tout ce qu’il faut pour vous réconcilier avec le goût. Ce goût qu’on croyait oublié. J’ai même reçu l’approbation d’une amie de passage, qui disait ne pas aimer les fraises, et pourtant lorsqu’elle en a croqué une, elle m’a avoué qu’elle avait adoré. J’oubliais, ce sont des Cléry, les fameuses fraises de Carpentras.

31 07 2013 (1)

POTAGER-002Les aubergines, toujours aussi nombreuses.

POTAGER-001

31 07 2013 (3)

Les cucurbitacés, coloquintes pour la décoration, courgettes rondes de

Nice et autre longues ont donné de belles fleurs qui ont servi à la réalisation des beignets. Trempés dans une pâte légère style « tempura », ils ont régalé nos invités. Je vous parlerais de ce repas provençal servi à

l’occasion lors d’un prochain billet.

rADIS (2)

POTAGER-007Radis de couleurs, mesclun où la moutarde Osaka régal est la reine.

POTAGER-008Le potager sous toutes les coutures

POTAGER-009

 

16 08 2014 (3)

 

 

 

31 07 2014 (6)

Les fleurs ne sont pas de reste au potager surtout les capucines et la bourrache qui agrémentent nos salades. Au même titre que la pensée, elles sont de plus en plus présentes dans nos assiettes. Je les utilise aussi en pâtisserie où sa couleur bleue détonne et étonne sur ce gâteau de la fête des pères.

POTAGER-003Le légumes star de cette année fût le Kale. Je vous l’avais déjà présenté dans plusieurs recettes à base de salades, il supporte aussi très bien la cuisson. Il faut dire qu’en ce moment ce sont les escargots qui s’en délectent. Très résistant au froid, ce dernier intensifie sont goût. Ce légume servira à l’élaboration de potage durant l’hiver, je reviendrais sur le sujet à ce moment là.

12 08 2014 (1)

16 08 2014 (5)

Semis spontané de graines de tomates cerise qui se trouvaient dans le compost. Lorsque l’on sait qu’une graine se conserve au moins quatre années.

Les tomates….celles qui me donnent le plus de travail.Que ce soit pour les recherches et échanges entre collectionneurs, les récupérations de graines, les semis qui démarrent très tôt dans l’année, le repiquage, les petits soins, les tailles, les maladies qui peuvent tout éradiquer en quelques jours et j’en passe. Mais c’est aussi celles qui nous donnent le plus de plaisir à voir pousser, à tailler, à récolter, à déguster, à cuisiner et à donner. Recevoir des tomates de notre potager, c’est toujours un plaisir qui est partagé.

12 05 2014 (1)

Je referme la parenthèse sur notre potager durant l’été, pour mieux continuer à nettoyer, biner et semer les légumes pour les saisons à venir. Le jardin est un éternel recommencement, les saisons se suivent mais ne se ressemblent pas forcement. J’espère seulement que l’hiver à venir soit aussi doux que celui de l’année dernière, mais çà personne ne peux le prévoir à l’avance.

 

 

3 Comments

  • MA-GNI-FIQUE !!! je suis bien obligée de l’avouer ! ton jardin respire le bonheur 🙂
    Toutes ces belles photos lumineuses, colorées, « juteuses », gourmandes, qu’on ne vienne surtout pas me dire qu’un légume c’est triste, ou qu’un fruit c’est banal ! Pour certains le bonheur est dans le pré, chez toi il est dans le potager ! hé hé !
    Encore des bises, Sandy

  • Ce commentaire me va droit au cœur chère Sandy !!
    Tu le sais comme moi, lorsque l’on aime cuisiner, on aime forcément les beaux et bons produits et je reconnais être privilégiée. Avoir son propre potager est déjà une chance, lorsque en plus il est fonctionnel comme celui ci, jardiner devient un jeu d’enfant.
    Mon faible pour l’esthétisme et le beau, m’oblige forcément à donner le meilleur de moi même quand à la réalisation de ce jardin. C’est comme une immense toile sur laquelle je pose des couleurs…..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *