Gâteau de la Saint Valentin

GATEAU CREPES ROSE

Le mois de Février regroupe trois événements que l’on se doit de célébrer, la Chandeleur avec les crêpes comme le veux la tradition, Mardi Gras et les fameuses bugnes, oreillettes et autres merveilles et bien entendu la Saint Valentin, à condition que l’on ai un amoureux ou une amoureuse. Alors pour cette recette, j’ai réuni deux événements pour la réalisation de ce gâteau, des crêpes et des roses….rouges pour rappeler à notre moitié à quel point on l’aime.Porteuse d’une riche symbolique, elle est avant tout la fleur de l’amour, celle qui déchaine les passions les plus intenses. Depuis l’antiquité en passant par Cléopâtre qui couvrait le sol de son palais avant de recevoir Marc Antoine, la rose rouge évoque, l’amour passionné, puissant, parfait, d’où l’expression « aimer à la folie ».

Pour cette recette, je me suis également inspiré du merveilleux ouvrage, dédicacé par Monsieur Pierre Hermé, que j’avais gagné lors du concours de photographie sur le thème de « La Rose en cuisine ». C’était à l’occasion des rencontres au château de Chaalis pour fêter et célébrer de magnifiques roses. Malheureusement, je n’avais pu me rendre pour récupérer les ouvrages que j’avais remporté, je me serais fait un réel plaisir, de rencontrer tous ces passionnés, qui honore la reine des fleurs.

Pierre Hermé a inventé l’Ispahan, l’accord de la rose, la framboise et le letchi a le don de nous transporter. Sa puissance nous propulse immédiatement jusqu’à l’extase. En suivant les recettes de ce livre, toutes, recommandaient d’utiliser de l’extrait alcoolique de rose, que je n’ai jamais trouvé d’ailleurs, alors j’ai décidé d’utiliser quelques feuilles de géranium rosat en infusion, afin de parfumer ma chantilly. J’adore le géranium rosat, ma fille m’a offert de magnifiques bougies et senteur pour la maison, mes savons sont parfumés au géranium rosat et j’ai parcouru plus de deux cent kilomètres pour trouver un petit pied de ce magnifique géranium que j’avais commandé chez un horticulteur spécialisé….C’est vous dire !  Son feuillage dégage un subtil parfum qui devient intense lorsqu’on le froisse entre les doigts, généralement, il est utilisé pour la confection d’huiles essentielles.

C’est donc tout naturellement, que j’ai choisi d’aromatiser un simple gâteau de crêpes fines et délicates, avec les parfums du litchi si sensuel, des framboises acidulées et du géranium rosat au parfum délicat de rose. Pour la recette de la pâte à crêpes c’est celle que je fais tous les ans et que je vous avez déjà donné. C’est la recette du Bristol – Paris. J’ai donc préparé mon infusion de feuilles de géranium quatre heures à l’avance, en froissant les feuilles afin d’en extraire quelques gouttes d’huiles essentielles qui allaient parfumer ma créme liquide. J’utilise toujours un mélange de crème liquide et mascarpone à 33% que vous trouverez déjà prêt au rayon frais de votre magasin. Il suffit de battre à vitesse maximum pendant deux à trois minutes et rajouter deux cuillères à soupe de sucre fin. Voilà une Chantilly bien parfumée, à placer au frais.

GATEAU CREPES ROSE GATEAU CREPES ROSE GATEAU CREPES ROSE GATEAU CREPES ROSE

Vos crêpes réalisées, vous n’aurez plus qu’à dresser la Chantilly à la poche à douille avec un embout « St Honoré » (ou autre si vous n’avez pas), parsemer des litchis, quelques framboises et décorer de quelques pétales de roses, pour rappeler le parfum de la crème Chantilly. Avec un tel gâteau, je suis sûre que vous allez faire succomber une deuxième fois votre amoureuse (eux).Pour un côté plus gourmand, vous pouvez aussi tartiner toutes les deux crêpes, de confiture de framboises ou un confit de pétales de rose. 

Voilà, il ne vous reste plus qu’à allumer quelques bougies…un verre de champagne à la main,

je vous souhaite à tous et à toutes, une merveilleuse Saint Valentin !

GATEAU CREPES ROSE GATEAU CREPES ROSE GATEAU CREPES ROSE GATEAU CREPES ROSE

10 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *