Premières tomates de saisons

Cà y est ! La saison des recettes à bases de tomates du jardin est ouverte …… Quel plaisir de déguster les premières tomates de saisons. Surtout lorsque c’est vous qui les avez semé, vu pousser, repiquer et planter au jardin potager.

Mes tomates de saisons

Cette année encore, j’expérimente de nouvelles variétés. Je vous en avez parlé dans un article consacré sur ma sélection pour cette année 2018.

Les premières a être ramassées en ce mercredi 18 Juillet, sont les « Riccio di Parma » dont une de plus de 800 g. Celle-ci est parfaite coupée en grosses tranches et poêlée dans un filet d’huile d’olive, le tout agrémenté d’herbes du jardin. La « Pitanga » est très belle, mais sans saveurs particulières. Elle sera donc consommée plus tard en gaspacho. Par contre, la « Muddy Mamba » est exceptionnelle en goût. Ferme, sucrée, parfumée c’est une très belle découverte. La « Charlie Green » reste une de mes meilleures tomates vertes, de belles qualités gustatives. Tout comme « l’Orange Bourgoin » que j’ai découvert également cette année, grâce à mon amie Christiane de Pertuis.

A chacun sa salade de saisons

Quand la tomate est bonne, elle n’a besoin de (presque) rien pour devenir exquise : du sel pour lui faire rendre son jus et une bonne huile d’olive fruitée, comme nous avons chez nous en Provence. Mais pour accompagner ma simple salade du jour, je vais vous expliquer comment réaliser une savoureuse « eau de tomates ». Une recette du chef Armand Arnal.

Avec les chapeaux munis de leurs pédoncules et les tomates pas assez ou trop mûres, il prépare une merveilleuse eau de tomates.  Dans un blender, il suffit de mettre une gousse d’ail dégermée, un petit oignon nouveau blanc, un filet d’huile d’olive, du Xérés et du piment d’Espelette et deux belles tomates. Vous mixerez pendant quelques minutes, puis débarrassez dans une casserole. Le tout sera chauffé pour séparer eau et pulpe.

Il ne restera plus qu’à filtrer et déposer au réfrigérateur cette eau savoureuse. Vous pourrez la boire telle quelle ou assaisonner un poisson ou encore, une belle assiette de légumes comme ici.

 

De la graine à l’assiette

Mon potager m’offre aujourd’hui une trentaine de pieds de tomates anciennes, ce qui est largement suffisant pour une famille de 4 personnes. J’ai sélectionné ces variétés pour leur goût et leur texture, mais aussi pour leur résistance aux maladies et leur productivité. Aussi, je récolte mes tomates à maturité, à leur stade de parfait développement. Elles sont tendres, juteuses et inimitable en bouche. Avec cette recette très simple, je vous présente une partie de la palette chromatique qui sera sur mes tables cet été.

Mon Carpaccio de tomates anciennes

Pour cette assiette j’ai retenu les variétés de tomates suivantes : « Riccio di Parma » (la grosse rouge, servie poêlée également),  « Muddy Mamba »  (la verte bigarrée), « Pitanga » (la jaune côtelée), « Cherokee Purple » (la petite noire), « Glacial Zebra » (la verte côtelée d’une saveur exceptionnelle). Quelques petites cerises accompagnent également ce plat « Orange Bourgoin et Verde Claro ».

Ce simple carpaccio est agrémenté de quelques olives Kalamata Bio, fleurs de thym citron et bourrache blanche du jardin potager. Le choix d’une très bonne huile d’olive a son importance dans ma cuisine et particulièrement pour les repas froids. Ma préférence va de très loin à la production de la Bastide de Laval et je me trompe guère puisqu’elle a été médaillée d’or pour la 5ème année consécutive et elle est sur la table présidentielle. Alors, bonnes salades à tous ……

 

 

 

2 Comments

    • Et tu n’a encore rien vu !
      Celle d’aujourd’hui était juste superbe, mais je te réserve cette nouvelle recette pour jeudi prochain.
      En attendant, je te souhaite une excellente soirée, Bises ma chère Doria

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *