Tortellinis aux crevettes, et chèvre

Ce matin j’ai rendue visite à une formidable éleveuse de chèvre du Rove. En effet, j’avais prévu de réaliser des tortellinis aux crevettes, saint Jacques et chèvre. Laurence Chaullier est une éleveuse comme il en existe peu, ces chèvres du Rove elle les adore et elles lui rendent bien.

 

Le Rove…Commune aux portes de Marseille

Le site du massif de la Nerthe qui comprend pour grande partie le territoire du Rove a été classé par décret en conseil d’Etat le 20 juin 2013. Aujourd’hui, il représente  2000 hectares sur 2300 hectares.  Il est important de rappeler que cette réalisation exceptionnelle est la récompense d’un long combat initié par Georges Rosso au milieu des années 70.

Le territoire du Rove s’étend sur 2300 hectares dont 2000 se trouvent en espace naturel, avec un patrimoine exceptionnel qu’il a fallu protéger. Par sa situation géographique, ce village est la première commune de la Côte Bleue. En 1983,  le parc régional marin de la Côte Bleue est né et devient aujourd’hui un syndicat mixte. Ceci dans le but de protéger la méditerranée car on ne peut pas défendre la méditerranée sans défendre l’espace littoral. En effet, la défense de l’environnement est un combat permanent.  Aujourd’hui, c’est un massif protégé.

Mais connaissez vous la chèvre du Rove ?

En ce qui concerne les chèvres du Rove, deux hypothèses expliquent leur présence dans le massif du Rove. Cette chèvre ayant comme lointaine origine la Mésopotamie, l’Anatolie et bien sur la Grèce, elles auraient été importées par les Phéniciens à bord d’un vaisseau qui aurait coulé le long du littoral Rovenain. Une grande partie de ces chèvres auraient gagnées la côte à la nage, pour être ensuite domestiquées par les bergers du Rove présents depuis des millénaires. Pour la deuxième hypothèse, les chèvres du Rove seraient arrivées par voie maritime au port de Marseille par les phéniciens et récupérées par les bergers du Rove grâce au troc.
Ce n’est qu’aux fil des siècles par une sélection naturelle et impitoyable dans les collines du Rove, que cette chèvre se façonna et pris le nom de son terroir qui devint son berceau d’origine…
La Chèvre du Rove était née !…

Quelles sont ces particularités ?

Ces caractéristiques leurs confèrent une prestance et une élégance toute particulière. Le poil est court et doux, les robes sont variées. Elles peuvent être rouges ou noires (ces couleurs sont dominantes dans les troupeaux), mais il y a aussi des  » blaù » (grise cendre), des « cardalines » (rouges moucheté de blanc), des « sardines » (rouge mêlé de gris), des « boucabelles » (noire avec feu aux oreilles, sous les yeux, le museau et l’extrémité des pattes), des « Tchaîsses » (noire devant, rouge derrière), et d’autres combinaisons possibles.
La chèvre du Rove, est une chèvre originelle (Capra aégagnus Prisca). Ce capridé est armé de cornes remarquables, torsadées, et en forme de lyre. Les cornes de certains boucs peuvent atteindre 1m20 d’envergure.
Les femelles adultes pèsent environ 50 à 60 Kg. Les mâles 80 à 90 Kg, voir plus pour certains sujets. Quelques animaux de cette race, possèdent un sinus biflexe, contenant une glande interdigité en général aux antérieurs et principalement chez les mâles. La rusticité exceptionnelle de ces animaux leur permet de vivre dans la neige, comme de supporter les grandes sècheresses de l’été. Mais à l´inverse d´autre race, celle du Rove ne donnent que 30 litres de lait quand d’autre en donnent 100 litres.

Brousse du Rove ….11 ans pour un A.O.C !

La brousse du Rove ! Véritable patrimoine local, est un produit saisonnier (de février à Octobre), mais également très prisé par les connaisseurs. Mais attention, certains producteurs peu scrupuleux n’ont pas hésité à en proposer toute l’année et de façon industrielle, grâce à l’utilisation du lait de vache. Devant ces excès et dérives visant à inonder un marché devenu très porteurs, l’Association des producteurs fermiers de brousses du Rove, alors présidée par André Gouiran, a entamé au printemps 2007 une procédure auprès de l’Institut National de l’Origine et de la qualité (INAO), qui dépend du ministère de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire et de la Forêt. Après validation en 2011 puis l’étude réalisée par des experts afin de délimiter le territoire de production, il a été retenu que l’aire de production exacte s’étendrait sur 131 communes, dont 97 dans les Bouches du Rhône, 24 dans le sud Vaucluse et 10 dans l’ouest du Var.
 

Un cahier des charges très strict

Outre la situation géographique imposée, constituées essentiellement de garrigues, il va s’en dire que la production laitière était également un autre élément déterminant. « La brousse du Rove A.O.C sera élaborée à 100% avec du lait de chèvres de la race du Rove à l’exclusion de toute autre race.Les chèvres devront passer 5 heures par jours en colline et la présence d’O.G.M sera totalement interdite dans les compléments alimentaires. »

Bientôt l’A.O.P ?

Mercredi dernier, après onze ans d’instruction le comité nationale de l’INOA a validé la demande d’A.O.C, soulignant la qualité du dossier. De ce fait, un décret devra paraître prochainement au journal officiel afin d’officialiser l’attribution A.O.C. Ensuite, le cahier de charges sera transmis par l’INAO à Bruxelles pour une instruction européenne visant à l’attribution du fameux A.O.P, déclinaison Européenne d’A.O.C. Mais ce sera une nouvelle aventure qui commencera pour ce fromage fermier à la reconnaissance européenne …..On croise elles doigts !

O

7 éleveurs seulement dans le Sud

….et parmi eux la charmante chevrière Laurence Chaullier sur le secteur de Meyreuil aux portes d’Aix en Provence. C’est à l’occasion d’un déjeuner de Presse que j’ai eu la chance de goûter ces fameux fromages de chèvres. C’était le chef Mathias Dandine des Lodges de la Sainte Victoire qui les avaient apporté pour l’occasion. Depuis, je vais m’approvisionner chez Laurence, car je n’aime qu’un seul fromage alors autant déguster le produit de qualité !!!!! Je me suis rendue à la ferme dernièrement et j’y ai découvert deux femmes avec leur sensibilité et tout l’amour qu’elles donnent à leurs bêtes. Ici, les chèvres sont choyées et vivent dans une bergerie « 5 étoiles ».

Laurence vous pouvez la rencontrer le dimanche matin de 9H jusqu’à 13 H, au Rond Point situé 569 Avenue Henri Mauriat, 13100 Aix-en-Provence. Pour tous ceux qui préfèrent faire une grasse matinée sachez, que Laurence vous accueillera également à la ferme située Chemin Simone sur la commune de Meyreuil à proximité du domaine Viticole « Château Simone »….L’un ne va pas sans l’autre ! Laurence Chaullier Téléphone : 06 16 27 24 12

Mais revenons à notre plat du jour. Les fameux et délicieux tortellinis aux crevettes et chèvre. C’est une recette assez rapide à réaliser et tellement bonne, arrosée d’une sauce citron, elle fera bien des heureux à table !

5 de 2 votes
Tortellinis aux crevettes, saint jacques et chèvre
Temps de préparation
58 min
Temps de cuisson
2 min
Temps total
1 h
 

Avec des produits de choix, de merveilleux tortellinis maison feront l'unanimité à table.

Type de plat: Plat principal
Cuisine: Méditerranéenne
Portions: 16 pièces
Ingrédients
  • 500 g de grosses crevettes crues
  • 250 g de noix de Saint jacques
  • 1 c à s d'huile d'olive
  • 2 c à s de menthe fraîche ciselée
  • 2 c à s de cerfeuil frais ciselé
  • 2 c à s de zeste de citron confit haché
  • 220 g de chèvre frais
  • 1 c à c ce poivre noir concassé
  • 275 g de feuilles de pâte à Gyosa rondes en épicerie asiatique, rayon frais.
Pour la sauce citron
  • 60 ml de jus de citron
  • 125 ml d'huile d'olive
  • 1 c à s de cerfeuil frais ciselé
  • 1 c à s de persil frais ciselé
Préparation
  1. Mélanger les ingrédients de la sauce au citron dans un blender, shaker ou autre contenant.

    Hachez les fruits de mer. Faites chauffer l'huile d'olive et faites cuire jusqu'à ce que les crevettes changent de couleur.

    Mélangez les fruits de mer, les herbes, le zeste de citron confits, le fromage, le sel et le poivre dans un saladier.

    Placez les feuilles de pâte à Gyosa sur le plan de travail. Déposez 1/2 c à soupe de la préparation et badigeonnez les bords d'eau. Pliez la feuille comme sur la photo ci dessus et réunissez les extrémités pour obtenir une forme de croissant. Pressez bien pour sceller. Placer au réfrigérateur pendant 30 minutes.

    Faites cuire les tortellinis dans une casserole d'eau bouillante jusqu'à ce qu'ils flottent à la surface. Egouttez plus placez-les dans un grand saladier et arrosez de sauce citron.

    Servez les tortellinis arrosés et parsemez de cerfeuil.

Notes

Pour préparer les crevettes, il faut retirez la tête, la carapace, les pattes et la queue. Incisez le dos avec un couteau pour enlever l'intestin.

 

Partenaires :

Fond Beija Flor
Vaisselle Sthal Céramics

 

 

 

3 Comments

  • Tes articles sont d’une grande qualité et nous font découvrir des savoirs faire.
    Très belle recette qui me met l’eau à la bouche avec de bons produits.
    Bisous, Doria

    • Merci infiniment pour tes impressions concernant mes photographies culinaires et les recettes qui les accompagnent. Chez moi, on commence à manger avec les yeux !
      A très bientôt pour d’autres recettes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *