Rempotage des plantes d’intérieur

Le printemps est le signe d’une renaissance ! Alors on s’affaire pour le rempotage des plantes d’intérieur ou d’extérieur. On nettoie les terrasses et les balcons et on réalise de nouvelles jardinières ou potées comme pour célébrer les beaux jours revenus. Et puis ça tombe bien, puisque c’est la fête de la nature du 23 au 27 Mai prochain ! A cette occasion, il y aura plus de 5 000 manifestations gratuites partout en France et près de 800 000 participants. De quoi trouver votre « Green Happiness » juste à côté de chez vous !

La tendance « Green Addict », pensez-vous y échapper ?

Parce qu’elles nous font un bien fou, les plantes ont le vent en poupe. Je vous en ai parlé dans mon dernier ouvrage « GARDEN THERAPY » sorti en Mars dernier aux éditions HACHETTE BIEN ETRE. En effet, je vous parle dans cet ouvrage d’une de mes premières passions le jardinage. En fait c’est surtout le  côté bienêtre des végétaux dans notre environnement qui est détaillé. Je vous donne des conseils pour bien les choisir mais surtout pour les maintenir en vie le plus longtemps possible, grâce à quelques astuces. Je ne sais pas s’il va devenir un livre de référence, mais je suis très heureuse quand on me contacte pour me faire part des créations végétales réalisées par mes lecteurs. N’hésitez pas à en faire de même, je suis toujours disponible pour de petits conseils.

Les plantes et moi, une longue histoire d’Amour !

J’ai grandi, non pas au milieu d’un jardin de grand-mère, mais toujours à proximité de végétaux. Mes parents vivaient en appartement et le végétal dans les années 70 était sur tous les papiers peints. En guise d’espace vert, nous avions un petit balcon, mais il était toujours très vert et bien fleuri ce qui faisait le bonheur de ma mère. Plus tard, à mon tour, le moindre extérieur se transformait en Esprit « JUNGLE ». Mon rêve le plus fort étant d’avoir un jour une maison avec un petit jardin. Rêve exaucé aujourd’hui et beaucoup d’entre vous le connaisse. Mais revenons à nos plantes d’intérieur, celle d’extérieur je vous en parlerais dans un autre article.

Quels soins apporter après l’hiver ?

Qu’elles aient triste mine après l’hiver ou qu’elles soient à l’étroit dans leur pot de culture, les plantes doivent être rempotées. Pourquoi , parce que les racines c’est capital surtout pour une plante en pot. Le volume de terre étant réduit, il s’agit de les faire fonctionner à plein régime !

A cette occasion, vous n’hésiterez pas à les tailler.

Faute de lumière, la croissance des plantes d’intérieur devient un peu désordonnée, surtout celle retombantes comme les misères, pathos, codonanthes, pathos….. Les tiges s’allongent à outrance : les feuilles souvent petites s’espacent sur les tiges. Les panachures s’atténuent, quand elles ne disparaissent pas. Le coeur de la plante se dégarnit…. Pour remédier à tout cela, rien ne vaut une bonne taille !N’hésitez pas à raccourcir les tiges d’un tiers, voire de la moitié. Les retombantes y perdront un peu de majesté, mais elles la retrouveront très rapidement.

Rempotage ou surfaçage ?

Rempotez dès que les racines envahissent toute la motte de terreau. Les plantes charnues vigoureuses comme les Zamioculcas peuvent avoir besoin d’être rempotées tous les deux ans. Choississez un contenant d’un diamètre un à deux doigts supérieurs au précédent. Pour les plantes de nature robuste comme le Chorophytum, le Monstera, le Kentia ou Dracanea, n’hésitez pas à choisir un pot franchement plus grand, surtout si les racines ont envahi l’ancien. Placez au fond du pot des billes d’argiles pour faire un bon drainage, elles retiendront également l’eau ce qui évitera nombre d’arrosage. Puis mettez un bon lit de terreau au fond. Vous comblerez tout le tour de la motte avec le terreau restant, puis vous arroserez copieusement, la terre va se tasser. Ah !!! n’oubliez pas la fameuse coupelle au fond du pot, indispensable pour ne pas avoir une piscine dans votre séjour.

Le surfaçage lui n’intervient que si la terre est déjà dans un contenant de grosse taille. Le principe est d’apporter un nouveau terreau en surface seulement comme son nom l’indique. Pour ce faire,  vous grifferez délicatement la surface de la terre épuisée en faisant en sorte de ne pas blesser les racines superficielles. Vous n’aurez plus qu’à rajouter un nouveau terreau sur toute la surface du pot et arroser. Cela va stimuler leur croissance. C’est très efficace pour les plantes qui sont dans de très gros contenants que nous ne pouvons plus rempoter….Oui, çà existe des gens qui ont la Main Verte !

Fertilisation !!!!

Les plantes ont elles aussi besoin du « gîte et du couvert ». Alors après avoir renouveler le contenant, vous pouvez apporter un peu d’engrais. Il existe une multitude d’engrais. Liquides mais aussi en bâtonnets, ce qui rend leur utilisation plus pratique et peut-être plus sûre.  Pour les engrais liquide, je vous conseille d’attendre une quinzaine de jours, voire un mois avant d’en mettre dans l’eau d’arrosage. En revanche, vous pouvez apporter de l’engrais aux plantes n’ayant pas été rempotées et ce, de mars à septembre.

Qui dit taille dit bouturage !

Certaines plantes au feuillage très coloré comme les misères, les hypoestes, les gynuras, les fittonias, surtout quand elles sont petites, prennent  une vilaine allure. Les tiges sont trop longues, les feuilles sont molles, ou délavées. Les bouturer est un jeu d’enfant et leur croissance rapide  vous redonnera une plante identique à la plante mère en quelques semaines. Il suffit de faire tremper leurs tiges effeuillées (on garde juste 2 ou 3 feuilles de l’extrémité) dans un verre d’eau. Sélectionnez les tiges dont les feuilles sont les plus colorées. Rempotez les boutures dès qu’elles ont produit 4 ou 5 racines. Coupez l’extrémité de la tige (pincez), pour encourager la ramification et reconstituer rapidement une plante touffue.

Ces rempotages je les ai fait au mois de Mars dernier et j’ai attendu pour publier cet article, car je voulais vous montrer le résultat final. Mes plantes ont en deux mois émis de nombreuses feuilles. Le Monstera m’a donné 8 nouvelles feuilles dont une énorme !!! Le Trandescantia Zebrina « Silver Sicilian » ou appelé plus communément misère, a été quant à lui coupé entièrement et bouturé dans l’eau. Aujourd’hui, j’ai de nouveau un beau et gros pot bien touffu ! Maintenant, les soins après l’hiver n’auront plus de secrets pour vous. Vos plantes vous le rendront bien, elles seront belles, fortes et vigoureuses pour votre plus grand plaisir. Je vous laisse prendre soin de vos belles,  moi je file chercher du terreau pour m’occuper de mes potées extérieures, je posterais un nouvel article sur le sujet très prochainement.

Mon Livre Garden Thérapy éditions Hachette

 

 

2 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *